Je vous présente l'ustensile absolument idéal pour faire du kéfir. Que ce soit du kéfir de lait, ou du tibicos, la fermentation s'y fait de manière optimale, et surtout les opérations de remplissage, et de filtrage sont très faciles, propres et simples.

csm_image2_e23a6156eb

Ceux qui font du kéfir de lait le savent : quel problème pour récupérer les grains après la fermentation ! Si la passoire est trop fine, le lait fermenté ne passe pas, si elle est trop grosse, les grains passent à travers. Souvent on est obligé d'y aller à l'aveuglette avec les doigts.

Avec cet appareil, on n'a besoin de rien d'autre : ni bocal, ni passoire, tout est dans l'objet. Le corps du Kefirko est en verre solide, il a une contenance de 800 ml, et est gradué pour faire deux quantités : 300 ml et 600 ml. Le couvercle coloré sert de filtre. Il a 2 épaisseurs de trous, un gros pour le kéfir de lait, un fin pour le tibicos. Pour se servir un verre, Il suffit de verser le liquide : les grains sont filtrés par le couvercle à la forme spéciale, et ne vont pas aller dans le verre. 

Le couvercle transparent se visse dessus et peut être placé fermé ou semi-ouvert pour contrôler l'entrée d'air durant la fermentation. Ce couvercle comporte aussi une cavité pour mesurer la quantité de grains. C'est livré avec un presse agrume qui s'adapte directement dessus et un mélangeur qui fait aussi cuillère pour attraper les grains. Il y a aussi  le mode d'emploi et un petit livret de recettes.

kefirko

Dans ce récipient vous ferez la première fermentation du tibicos ou du kéfir. Si vous voulez que votre tibicos soit pétillant, la seconde fermentation en bouteille ou bocal sera indispensable. L'opération de transvasement est grandement facilitée par le filtre du couvercle : encore une fois, il suffit de verser. Il vous faudra juste un entonnoir pour la bouteille.

kefirdelait

Voici le kéfir de lait. C'est un lait fermenté originaire d'Asie centrale, fait à partir de grains qui sont des micro-organismes vivant ensemble en culture symbiotique (comme le levain ou la mère de vinaigre). Le résultat donne un lait acidulé, légèrement pétillant si on le laisse fermenter ensuite en bouteille.

grainsdekefir

Et voici les grains, il suffit de les mettre dans le lait, de laisser le tout à température ambiante, et d'attendre 24 à 48 heures (selon la température). Filtrez, et buvez tout de suite, ou laissez-le au frigo dans un bocal bien fermé pour qu'il prenne un peu d'effervescence.

Ne me demandez pas de grains, je n'en ai pas d'autres que ceux sur cette photo. Mais les choses sont bien faites, les créateurs du Kéfirko on lancé un site de partage de grains.

Et pour couronner le tout, accessoirement le Kefirko peut même servir à faire des graines germées, comme expliqué ICI. Il est facile à nettoyer, pn peut le mettre au lave vaisselle, mais il est aussi facile à laver sous le robinet d'eau chaude car il n'y a pas de recoins gênants à nettoyer.

Si vous le commandez sur le site, il faut compter 1 mois pour la livraison, disent-ils, mais moi j'ai été livrée en 15 jours. J'en ai même recommandé quelques uns pour offir à Noël.

Le site Kefirko est ICI.

Il y a aussi des informations sur leur page Facebook.

Pour partager ou obtenir des grains c'est ICI. Il y a même un tutoriel pour envoyer les grains par la poste.

Cet article n'est pas sponsorisé. Si je vous parle de cet ustensile  c'est que je l'ai expérimenté et je le trouve très bien fait. Il a été créé par Marko Borko  et Andrej Glažar deux jeunes designers slovènes. Ils l'ont lancé par une campagne de financement participatif, à laquelle j'ai participé, sur la plateforme Kikstarter. J'ai donc commandé le mien longtemps avant sa création, et j'ai suivi toutes les étapes de sa fabrication, car j'ai tout de suite vu que ce serait sérieux et vraiment pratique à utiliser.