Après avoir lu la belle histoire de la révélation au monde du kéfir, racontée ICI, vous avez sûrement envie d'en préparer. Pour faire du kéfir de lait, il faut d'abord des grains de kéfir. Pour cela, rendez-vous sur les groupes de partage que vous trouverez sur internet. Par exemple Celui-ci (clic) est très actif. Ou répondez à une annonce de donneur ICI.

kefirlaitgrains

Maintenant que vous avez vos grains, c'est simple.

Ayez du lait.
Vache, chèvre, tout fonctionne. Je recommande évidemment le vrai lait, pas celui UHT en brique qui a été craqué puis reconstitué. Choisissez donc du lait cru ou éventuellement pasteurisé. (Mais c'est pour le goût et les nutriments, car le lait UHT fermentera aussi). Versez le lait dans un récipient, bocal, carafe.

Ajoutez les grains
Il suffit de mettre les grains dans le lait. Plouf. Mélangez pour bien répartir les ferments. Couvrez, pas la peine que ce soit hermétique.

Attendez
Laissez à température ambiante (entre 18 et 25 °C c'est l'optimum),  puis attendez entre 24 et 48 heures selon la température. Plus il faut froid, plus ce sera lent. A 18°C, ça peut mettre 3 jours, à 25 seulement 24 heures.

Le lait va s'épaissir et devenir aigrelet et effervescent.

Passez
Ensuite, il suffira de le passer pour récupérer les grains qui serviront à une nouvelle fournée.
On peut le boire tout de suite, il sera doux.  Ou bien on met le kéfir en bouteille fermée et on le laisse maturer au frais encore 24 heures au moins, pour qu'il soit plus effervescent et avec un goût plus affirmé.

Recommencez
Les grains  peuvent allez tout de suite réensemencer une nouvelle fournée. Ou bien, ils  peuvent attendre quelques jours au frigo dans du lait . Ils se conservent ainsi, toujours gardés dans du lait froid. Pensez à changer le lait  une fois par semaine.

Si vous voulez interrompre la production, congelez les grains. Ils seront réanimés par un bain de lait. Mais il mettront peut-être un peu plus de temps à se réveiller que des grains frais.

On peut utiliser n'importe quel récipient

Mais l'ustensile de loin le plus pratique pour faire le kéfir de lait est ce Kéfirko, dont je vous ai déjà parlé ICI, clic.

Je ne gagne rien du tout en vous le signalant, je vous en parle parce que, l'ayant depuis plus d'un an maintenant (et je l'ai payé), je pense que c'est un bon ustensile. Le couvercle sert en même temps de passoire dont la taille des trous est idéale. Avec une passoire trop fine, le lait ne passe pas, et si les trous sont trop gros, les grains passent à travers.

Si on n'a pas la passoire adéquate, la seule solution est d'y plonger les doigts pour retrouver à tâtons les grains blancs dans le liquide blanc... C'est vous qui voyez.  Moi depuis que j'ai acheté le kefirko, je ne vais plus à la pêche avec mes doigts dans le lait épaissi.

Il est vendu avec des accessoires : un mélangeur, un presse-agrume,  et un livret d'instructions. Ils ont aussi ajouté un petit gadget « pense-bête » à placer sur le couvercle pour se rappeler quand on a démarré la fermentation et savoir quand elle sera terminée.

kefirdelait

On trouve le kefirko sur ce site (Clic)

Et de plus, cerise sur le gâteau, si vous vous décidez avant le 15 décembre 2016, il y a un code de promotionnel que je partage avec vous. Il donne droit à 30 % de réduction. Copiez-collez ce code au moment de votre commande et le calcul sera fait.

fr3kezQe


Maintenant, une suggestion pour les très gourmands : essayez de fermenter de la crème fraîche avec les grains de kéfir. Vous m'en direz des nouvelles.